Que faut il savoir pour être un bon développeur web ?

On utilise couramment l’expression développeur web pour désigner le développeur travaillant à l’élaboration d’un site web ou d’une application en client léger. Même si cette expression ne me satisfait pas énormément, je vais m’en contenter pour ce modeste article.

Voici, selon moi, ce qu’il faut savoir pour être un bon développeur web.

Savoir programmer

Un développeur web est avant tout un programmeur. C’est à dire qu’il fait du code, du code, du code. On est ok ? Le temps des bidouilleurs est vraiment fini. On veut maintenant de vrais professionnels de la programmation … même pour le web.

Connaitre http

Le protocole http et ses particularités sont vraiment à connaitre. Un bon développeur web doit savoir choisir entre un formulaire GET ou POST ce qu’est un cookie, une session. Idéalement il connait également le style d’architecture REST (sinon il va lire cet article tout de suite !).

Être à l’aise avec l’IHM

Bien sur, des développeurs sont plus orientés backend. Bien sur, il y a des intégrateurs HTML qui vont faire de superbes maquettes accessibles et cross-navigateur. Toutefois, la finalité du job c’est tout de même de faire une application web, savoir mettre un clear:both ou faire un petit .show() javascript est bien un minimum. Dans bien des cas (je pense, par exemple, à tous les cas de formulaire qui ne sont souvent pas maquettés) c’est le développeur qui finalise l’intégration et qui gère la couche javascript.

En fait un bon développeur web devrait avoir une bonne connaissance du navigateur et en connaître les (savoureuses) subtilités

Certains développeurs ont tendances à dénigrer le travail fait sur les IHM ; ils ont tord. Personnellement, je trouve que ce dénigrement est du même ordre que le troll chef de projet vs développeur. L’IHM fait la différence dans bien des cas ; produire une IHM performante est un vrai boulot, chronophage, qui doit être confié à des experts.

Savoir optimiser les performances de son appli

C’est dit vite fait mais ce n’est pas rien. Si, d’expérience, on peut passer beaucoup de temps sur l’IHM, on peut également en perdre un temps dingue dans l’optimisation de l’application. Un bon développeur web y pensera au quotidien : la structure de ma base est elle idéale ? puis je diminuer les hits http ? comment faire pour accélérer l’exécution de mes scripts ? … Ces considérations entrainent un questionnement permanent qui, si il est satisfait, fabriquera un bon développeur web.

S’intéresser à son sujet

(c’est valable pour tous les développeurs je crois). Je ne sais pas si l’un entraine l’autre mais, en général, un développeur s’intéressant à l’objet de son développement (un site de rencontre, une appli des gestion des stocks …) est bien plus performant que s’il garde ses œillères de programmeur. Le chef de projet peut également être facilitant sur ce point.

Je suis resté sur des aspects assez généraux. Vous voyez d’autres points ?

oeillères
Publicités

4 réflexions au sujet de « Que faut il savoir pour être un bon développeur web ? »

  1. Riad Benguella

    Excellent article Olivier, Merci,

    Je dirais aussi pour compléter qu’il faut qu’il soit à l’aise SVN ou Git et de d’un « issue tracker ».

    Il faut peut être aussi avoir des connaissances en débugage et ses outils (firebug, xdebug)

    Répondre
  2. Ping : Tweets that mention Glagla Dot Org » Le blog sans prétentions d'Olivier Mansour » Que faut il savoir pour être un bon développeur web ? -- Topsy.com

  3. ioO

    Très bon article.

    Je rajouterai qu’un bon développeur doit savoir communiquer dans un environnement aux cibles et canaux multiples.

    Comme il ne faut pas négliger la partie IHM, il ne faut pas négliger la partie communication.

    Un développeur doit savoir utiliser des outils collaboratifs, ce qui lui demande de s’exprimer d’une certaine manière, comme pour la rédaction d’un message de commit, d’un ticket etc…

    Il doit savoir donner une vision simplifiée de son développement lorsqu’il l’explique à un manager ou un client. Et surtout c’est au développeur d’éduquer son interlocuteur et de l’aider à enrichir son vocabulaire technique.

    Mais pour qu’un développeur soit bon, il faut un bon middle managment. Les entreprises françaises (je précise parce que je ne sais pas pour les autres pays) sont hiérarchisées, et c’est le middle managment qui a la responsabilité de donner un bon environnement au développeur.

    Répondre
  4. Goulwen

    Un autre élément que j’ajouterais, c’est avoir confiance dans la capacité de son outil de développement de fournir les outils nécessaires. Trop souvent, je vois des développeurs autour de moi qui réécrivent du code qui existe dans leurs frameworks. C’est souvent un manque de connaissance de l’outil en fait.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s