PHP va t’il enfin prendre un virage décisif ?

Le langage PHP a été crée en 1994 au niveau des versions 1 et 2 il ne valait pas grand chose.

php.gifLa version 3 a changé la donne, notamment par le fait que certains hébergeurs proposaient à bas prix des services tout public disposant de PHP3. Différents clichés sont apparus alors :

  • PHP est rapide,
  • PHP est simple,
  • PHP c’est bon pour les étudiants, les associations ou les universitaires sans moyens, pas pour les pros,
  • PHP n’est bon que pour les site internet sans contraintes de sécurité ni de robustesse.

Ces clichés – tous de contre vérités – ont la vie dure et persistent encore chez de nombreux décideurs. J’en parlerais dans un prochain article.

Les versions 4 et 5 ont nettement amélioré le langage : modèle objet, fonctions du langage plus complètes, nombreuses extensions intégrées (avec notamment l’adhésion de la plupart des bases de données du marché).

Associée à cela, on a observé l’apparition de librairies de bonnes qualités, une avalanche de produits, open-source pour la plupart, et plus récemment de frameworks permettant de cadrer et d’accélérer des développements. Enfin d’importantes sociétés ont annoncé leur support à PHP comme IBM.

Dans le même temps, les autres technologies « concurrentes » de PHP ont nettement conforté leur avance. Dans le monde professionnel, des « choix groupes » ont été fait excluant (avec raison) PHP et privilégiant en général les technologies Microsoft (Visual Basic et .Net) et Java.

PHP a largement rattrapé son retard dans le monde du web. L’immense majorité des nouvelles applications sont des applications clients légers ; techniquement, PHP a prouvé être une solution valable. Aujourd’hui la plupart des nouvelles applications populaires utilisées à travers le monde sont écrites en PHP (Flickr, FaceBook, les applications de Yahoo! …) (à l’exception notable de Google qui, selon moi, développe ses propres applications en Java). De manière générale les start-ups et de nombreux nouveaux projets font le choix de PHP.

Voici quelques explications que je trouve face à ce constat :

  • bien géré, le rendement d’une équipe de dev PHP semble supérieur aux autres technologies,
  • Java et .Net ne disposent pas de solution RAD pour le web à proprement parler (il faut assembler différentes briques pour y parvenir),
  • il est plus facile de prototyper rapidement en PHP et donc, de passer des étapes difficiles pour les nouvelles sociétés (levées de fond, …),
  • les développeurs PHP semblent un peu plus « 4×4 » que leurs homologues en maitrisant souvent d’autres aspects corolaires au développement web comme le CSS ou le Javascript (idéal pour produire des applications « web 2.0 »),
  • l’outillage et l’offre de briques tierces autour de PHP sont pléthoriques (c’est à la limite de l’handicap tant les processus de sélection sont difficiles)

Toutefois, je ne reste qu’à moitié satisfait par ces explications. Qu’en pensez-vous de votre côté ?

Pourquoi PHP réussi t’il si bien dans un contexte de start-up ? PHP va t’il enfin trouver sa place dans les grands comptes ?

Publicités

10 réflexions au sujet de « PHP va t’il enfin prendre un virage décisif ? »

  1. NiCoS

    Attention pour Google, il y a beaucoup de choses en Python (le créateur de python bossez chez eux d’ailleurs il me semble) – tu penses à quoi en java chez google ?

    Pour PHP, je dirais aussi disponibilité et prix des compétences PHP.

    Pour l’adoption en grand compte, je pense que c’est malheureusement le coté « n’importe qui peut faire du php donc un projet php est forcément mal codé » qui persiste.

    Il faudrait qu’un nivellement par le haut se fasse – sans aller jusqu’à une incompatibilité entre 2 versions – il faudrait peut être que le saut soit plus conséquent qu’entre le 4 et le 5 qui va permettre qu’on se traine encore pas mal de bouses (même si j’espère qu’on va assister à un certain élagage…)

    Se pose aussi la question de la formation des développeurs pour faire ce saut vers le haut… :-/

    Répondre
  2. olivier

    Je pense notamment à GWT qui opère Google Agenda, Google Reader et GMail.

    Je suis d’accord avec toi pour le nivellement par le haut mais il ne se fera pas selon moi sur des versions de PHP mais l’utilisation ou non de frameworks.

    Répondre
  3. Nicolas Hoizey

    au niveau des versions 1 et 2 il ne valait pas grand chose

    Je peux t’assurer, ayant fait du PHP/FI et du PHP/FI2 en 1995/96, que c’était loin de ne valoir « pas grand chose » pour enfin arrêter de faire des CGI en shell script ou en C pour faire des sites dynamiques.

    Concernant les raisons du succès de PHP, même si je le trouve relativisé depuis l’arrivée de RoR et Django dont on parle beaucoup dans la blogosphère anglo-saxonne, je pense que la performance d’une plateforme LAMP est bien meilleure que celle d’autres plateformes à configuration physique égale. Quand il s’agit de développer des sites Web 2.0 à fort trafic (souhaité au moins), ça compte.

    Répondre
  4. Cyril PIERRE de GEYER

    Avec PHP c’est le développeur qui choisit le cadre dans lequel il travaille, ce n’est pas la technologie qui lui impose.

    Je m’explique :
    – Java : Forcément un cadre complexe (Java powered).
    – PHP : tu peux décider de faire un code en mode page par page à la roots vite fait mal fait ou alors aller vers une application ultra cadrée avec framework and co.

    PHP est plus souple.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s