Acheter des prestations en informatique – #3 – Comment garantir la qualité du code de vos développements au forfait

De nombreux décideurs commandent des réalisations de développement informatique au forfait. Admettons que le besoin soit bien formulé, que les choix technologiques soient pertinents et que le respect du cahier des charges fasse l’objet d’un contrôle rigoureux ; l’objectif du forfait est de border l’enveloppe budgétaire qui va permettre de réaliser ce projet. Ce qui est souvent mal compris c’est qu’un projet dont le code est mal réalisé risque d’entraîner un surcoût important lors de la vie de ce projet.

Cet article fait partie de la série : Acheter des prestations informatiques.


Prenons quelques exemples :

  • le code source ne respecte pas de normes de développement,
  • le code source est mal factorisé et ne permet pas une bonne réutilisation,
  • la documentation est incomplète,
  • différents développeurs sont intervenus sur le projet, chacun avec des pratiques différentes.

Tous ces problèmes vont majorer les coûts de maintenance évolutive et corrective du projet.

Certes, contractuellement, on peut contraindre un prestataire à respecter des standards de développement, à documenter son code, à mettre en place une équipe projet compétente et stable pendant la phase de développement. En pratique, c’est moins évident.

page-audit-code.jpg

Une première étape consiste à vérifier vous même les points à votre portée. Par exemple, visiter les locaux de votre prestataire et rencontrer régulièrement l’équipe projet à votre initiative, vous permettra de vous assurer que ce ne sont pas des stagiaires qui codent…. Ou encore, vous assurez que la documentation est bien contribuée au fur et à mesure.

Une bonne solution est aussi de faire appel à un prestataire tiers expert qui aura pour but de mener à bien cette fonction de contrôle. La difficulté consiste à ne pas paniquer votre prestataire qui risque de considérer cet intervenant comme un trouble fête et se braquer. Celui-ci devra faire en sorte d’être perçu comme un facilitateur en dispensant des critiques et des conseils constructifs, il faudra donc choisir un coutumier de l’exercice.

Je préfère largement cette approche à la sollicitation d’un audit en fin de projet. A la fin de votre projet, le prestataire n’a, en général, plus de marges de manœuvres pour corriger le tir. Vous voilà parti dans des négociations houleuses.

Dans tous les cas, il ne faut surtout pas « fermer les yeux » et « attendre que ça ce passe ». Plus vous serez impliqué dans les phases de réalisation du projet et mieux celui-ci se portera. D’ailleurs, un bon prestataire insistera pour bénéficier le plus possible de la présence du client final ou de son représentant pendant le développement du projet.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Acheter des prestations en informatique – #3 – Comment garantir la qualité du code de vos développements au forfait »

  1. NiCoS

    Pour la doc, il arrive même souvent qu’elle n’existe pas – j’ai même vu le cas où « pour faire ces évolutions, vous prendrez sur la doc… tant pis si on en a pas… ».

    Ce qu’il manque aussi, c’est des tests unitaires/fonctionnels.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s