iLife #1 : iWeb

Heureux possesseur d’un tout neuf iMac, je teste en ce moment la suite iLife : la vie numérique selon apple. Je suis d’ores et déjà accro à iPhoto mais aujourd’hui, nous parlerons de iWeb, la solution de création de site internet d’Apple.

Je vais vous le faire consultant style :

Présentation et démonstration :

Forces :

  • c’est SIMPLE !
  • le logiciel nous aide pour les alignements, on peut facilement recopier les styles
  • l’intégration avec le reste d’iLife est impressionnante, on dispose en particulier, d’un joli navigateur multimédia permettant d’intégrer rapidement ses contenus
  • on a très rapidement quelque chose de mignon en ligne.

Faiblesses :

  • Le fond et la forme sont complètement imbriqués.
  • Le code HTML généré est une  »tag-soup » infâme à la CSS : le principe d’iWeb est de tout positionner en coordonnées absolues. Vos pages sont presque gérées en mode print et il y a énormément de styles inline. On retrouve des déclarations de ce genre :

<div class= »paragraph Summary_Body » style= »line-height: 17px; « ><span style= »color: #5e5e5e; font-family: ‘Georgia’, ‘serif’; font-size: 13px; line-height: 17px; opacity: 1.00; « 

Et ce, pour chaque paragraphe. Un bon intégrateur HTM factoriserait ça aisément !

  • Le code ne respecte aucune sémantique HTML. Les URLs ne sont pas parlantes.
  • On ne peut pas facilement publier le site sur un site FTP externe. Il faut passer par un autre client ou disposer d’un compte .Mac.

Opportunités :

  • La production de page web est très rapide
  • L’intégration des pages est d’une grande simplicité, même l’organisation du site est assistée : le menu horizontal se remplissant automatiquement.

Menaces :

  • Aucun accès au code source généré. Cela implique qu’il est impossible d’intégrer des services distants non pensés pour iWeb.
  • Une fois une page commencée avec un modèle, il est impossible de changer de modèle.
  • Compte tenu du code source généré l’indexation dans les moteurs de recherche doit être assez moyenne.
  • Le modèle économique derrière iWeb est de vendre des abonnements .Mac ; à mon avis peu d’évolutions vont pallier aux faiblesses citées plus haut, notamment l’accès au code HTML généré.
  • On est limité aux thêmes prévus dans le logiciel. Certaines sociétés ont commencé à en commercialiser de nouveaux. Les thèmes sont constitués d’un ensemble de fichiers XML inaccessibles au commun des mortels ; l’utilisateur avancé ne verra pas l’intérêt de s’approprier cette technologie propriétaire et préférera sûrement écrire simplement sa propre feuille de style.

Conclusion :
Si, à priori, les autres produits de la suite iLife peuvent satisfaire un large public, ce n’est pas le cas d’iWeb. Il est destiné à monsieur tout le monde qui veut mettre simplement en ligne quelques photos de vacances ou de la communion du petit dernier.

Le point le plus frustrant est le couplage avec .Mac (qui reste selon moi assez cher) et le manque d’ouverture du logiciel. Utilisez iWeb sans .Mac n’est pas très intéressant sauf pour la réalisation de petites pages événementielles (sous réserve de savoir utiliser un client FTP).

A mon avis le positionnement d’iWeb est mauvais. Beaucoup d’utilisateurs préféreront acheter ou utiliser gratuitement une offre de blog hébergée (comme Haut Et Fort ou Six Apart) plutôt qu’utiliser iWeb pour réaliser leur site personnel.
Il est donc préférable d’attendre la version 2 (thinksecret en parle déjà – si la rumeur est confirmée iWeb sera nettement plus interessant)

Publicités

Une réflexion au sujet de « iLife #1 : iWeb »

  1. Marc

    Très intéressante l’évaluation que tu as fait. J’ai travaillé longtemps et créé plusieurs site avec d’autres logiciel WYSIWYG tel que Front Page et Dreamweaver. Comme je suis un de ceux qui a fait le switch to a Mac (j’ai toujours eu des PC Windows à la maison), je pensais sérieusement à construire mon prochain site avec IWeb. Ton évaluation apporte d’excellents points et je vais tout simplement travailler avec un autres logiciel.

    Merci beaucoup pour le temps que tu m’as fait sauver !

Les commentaires sont fermés.