La baronisation des hautes sphères et l’unilatéralisme de la « pensée 2.0 »

Un point important autour de la communication faite sur la 2.0 tendance et la *sphère[1], est la présence récurrente d’acteurs aujourd’hui incontournables. En France, ils s’appellent Loic ou Bertrand. Même si j’apprécie souvent leurs discours et leurs projets (Podemus par exemple) je regrette tout à fait l’absence de débats contradictoires et la baronisation de ses acteurs majeurs devenus intouchables.

Copinage, politiquement correct et complaisance sont de rigueurs.

Le plus désagréable c’est surement l’interview de Loic Le Meur, président de la république des blogs francophones, qui se pourlèche deux jours avant Noël d’une interview, lèche botte à souhait, de Nicolas Sarkozy. Un vrai moment de démagogie – beurk !

Notes

[1] blogosphère, podcastophère, …

Publicités